SOCIÉTÉ DE SAINT-VINCENT-DE-PAUL
SOCIÉTÉ DE SAINT-VINCENT-DE-PAUL

Témoignages

Cette rubrique traite de la vie des conférences ou de tout autre sujet en rapport avec leur actualité.

400ème anniversaire de la Famille Vincentienne, l’occasion d’un rapprochement entre la Société de Saint-Vincent-de-Paul de Haute-Vienne et la paroisse Saint Vincent de Paul de Limoges.

1617, Saint Vincent de Paul découvre à la fois la pauvreté spirituelle et la pauvreté matérielle des campagnes.

D’abord à Folleville, en Picardie, où il est appelé auprès d’un vieillard mourant, qui a demandé à se confesser. Cela donnera lieu à son célèbre « sermon de Folleville » .

La même année, il est nommé curé de Châtillon les Dombes (aujourd’hui, Châtillon sur Chalaronne), épisode retracé au début du film « Monsieur Vincent », où il découvre la misère des campagnes.

Ce sera le début de son œuvre.

Pour cela, il commence par créer « les dames de charité » (1617), œuvre de laïques, devenue, en France, les « équipes Saint Vincent » et, dans le monde, « l’association internationale de charité » (A.I.C.), qui existent toujours.

Par la suite, il créera deux œuvres de clercs, en 1625, la Congrégation de la Mission » (les Lazaristes) et, en 1633, « les Filles de la Charité » (« sœurs de Saint Vincent de Paul »).

Nous célébrons cette année le 400ème anniversaire de la « Famille Vincentienne » dont le premier membre furent les dames de charité.

La Société de Saint-Vincent-de-Paul verra le jour plus de 200 ans plus tard (1833) et s’inscrira dans l’héritage spirituel de Saint Vincent.

 

Dans le diocèse de Limoges, la paroisse Saint Vincent de Paul ayant décidé de fêter cet anniversaire, le conseil départemental de Haute-Vienne de la société s’est associé à ces célébrations.

Ainsi, le curé de la paroisse a concélébré la messe du 9 septembre, fête du Bienheureux Frédéric Ozanam.

Puis le 27 septembre, ce sont les vincentiens, qui ont participé à la fête de Saint Vincent de Paul avec la paroisse.

Un peu plus tard, cette dernière, sur proposition du Conseil Départemental, a fait venir les reliques du Cœur de Saint Vincent de Paul, qui seront exposées à l’église Sainte Valérie pendant la Semaine Sainte.

Enfin, le 22 avril, le président du Conseil Départemental interviendra, toujours en l’église Sainte Valérie, sur le thème « Ozanam, la filiation spirituelle de Saint Vincent de Paul ».

Par ailleurs, les vincentiens sont invités à assister aux autres conférences organisées par la paroisse.

 

C’est donc une volonté de cheminer ensemble qui anime les héritiers de la spiritualité de Saint Vincent de Paul au cours de cette année.

Conférence Saint-Éloi

La place centrale de la spiritualité.

Si la Société de Saint-Vincent-de-Paul est statutairement une association laïque, c’est-à-dire ouverte à tous, elle n’en est pas moins, de par même la volonté de ses fondateurs et son nom, une association chrétienne et catholique.
L’origine de l’action de Saint Vincent de Paul, comme d’Ozanam et de ses compagnons, est le Christ et, plus particulièrement, le service du Christ à travers les pauvres, décrit au chapitre XXV de l’Évangile de Saint Matthieu : « tout ce que vous avez fait à ces petits, qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait ».
« C’est aller à Dieu, que de servir les pauvres » disait, à la suite de l’évangéliste, Saint Vincent de Paul.

La spiritualité tient donc une place centrale dans la vie de la Société de Saint-Vincent-de-Paul : elle est à l’origine de l’action et en est son soutien. La grâce est à la fois «agissante et sanctifiante», comme nous le rappelait le Père Ducourneau le 27 septembre.
Trop souvent, pourtant, nous sommes pris par le quotidien, par tout ce que nous avons à faire, que nous voulons bien faire, et nous en oublions les fondamentaux.
C’est pourquoi, depuis presque un an, la conférence Saint Éloi a entrepris de remettre la spiritualité à la place qui lui revient, en augmentant son importance dans les réunions.
Ainsi, au lieu de la traditionnelle prière en début de réunion, nous réfléchissons autour d’une page d’Évangile ou d’un texte fondateur, qui, souvent, permet de glisser naturellement vers la manière dont nous abordons telle ou telle personne en difficulté, tel ou tel problème rencontré.
Ainsi, notre action concrète prend-elle bien appui sur la spiritualité vincentienne, dont elle se nourrit.
Nos deux animateurs spirituels, Gérard et Julien, récemment formés, jouent un rôle important dans cette démarche.

"Je dois aimer mon prochain comme l'image de Dieu et l'objet de son amour"  Saint Vincent de Paul 30 mai 1659

Soirée conviviale avec les personnes accompagnées le 3 juillet 2015

Atelier de cuisine

Quoi de plus enrichissant pour une personne accompagnée que de participer à un atelier cuisine en partenariat avec la Banque Alimentaire de Limoges.

En effet, un petit groupe de 8 personnes ne parlant que très peu Français s’est retrouvé devant une cuisine mobile pour préparer un repas avec les ingrédients arrivés le jour même.
L’objectif était d’apprendre aux personnes présentes à cuisiner les denrées et, par le fait même, à ne pas jeter.
La Banque Alimentaire a, en effet, trois missions : fournir des aliments aux personnes démunies, par l’intermédiaire des associations adhérentes, apprendre à ces personnes à se nourrir en respectant les équilibres alimentaires et contribuer à la lutte contre le gaspillage.
Le repas se composait d’une soupe, de poissons avec des épinards, du fromage et un biscuit aux poires accompagné d’une salade de fruits.
Les bénéficiaires ont pu apprendre le nom des aliments qu’ils cuisinaient dans une ambiance chaleureuse. Noora, Irakienne, accompagnée par la Conférence Saint-Éloi, était enchantée de pouvoir se rendre utile et de partager ce moment avec d’autres personnes ayant à peu près le même parcours qu’elle. Souriante, dynamique elle a fait des efforts pour parler Français ce qui est aussi le but de ces ateliers ; elle est partante pour une nouvelle session.
Cette expérience s’est terminée en prenant le repas préparé en commun, permettant ainsi d’avoir une rencontre entre bénéficiaires et bénévoles dans un tout autre contexte.
Merci aux animatrices de la Banque Alimentaire qui, outre l’atelier de cuisine, proposent des formations tout au long de l’année pour aider les associations adhérentes à mieux gérer les problèmes qu’elles peuvent rencontrer sur le terrain (stage sur l’hygiène, formation à l’écoute, gestion des conflits, etc…).

Contact

Adresse postale :

15, rue Eugène Varlin

87000 LIMOGES

Courriel : cd87@ssvp87.fr

Téléphone du Président :

06.77.87.11.16

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Association caritative - Contact - tél. : 05.55.68.13.58